FAQ .: Rechercher .: Membres .: Groupes .:  S’enregistrer .:  Profil .: Se connecter pour vérifier ses messages privés .: Connexion 
Père Marcel Jégo

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Commandos et Parachutistes Index du Forum » Grandes figures combattantes » Les Aumoniers militaire catholiques et protestants.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jean-Charles FOUQUET
Modérateur
Modérateur


Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2009
Messages: 4 707
Localisation: PRADES
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
N° de brevet:: 215146

MessagePosté le: Mar 21 Juil 2015, 15:54    Sujet du message: Père Marcel Jégo Répondre en citant
Père Marcel Jégo
(dit Capitaine BAYARD,son nom de Guerre)






Ceux qui ont eu la chance d'approcher, et de vivre dans la lumière du Père Marcel Jégo, en gardent un souvenir qui ne peut s'éteindre.
Après une vie d'engagement, tant spirituel que militaire, il a terminé sa vie de soldat comme aumônier de la Brigade de Parachutiste d'Outre-mer.
Diminué et obèse, conséquences des maladies coloniales et des blessures reçues au combat, en France et en Indochine, il aidait à supporter la vie très rude de la caserne Bosquet...

Ses pèlerinages militaires à Lourdes, où sa ferveur entraînait les paras, croyants et non-croyants, sur les dures étapes du Chemin de croix, étaient des moments extraordinaires. Quelle époque, et quel homme...
Qui l'a entendu prier, ou a lu ses prières dans sa biographie "Ensemble, tous ensemble", écrite par son frère Félix, ne peut qu'être frappé par leur similitude avec la Prière du para. Je suis persuadé que le véritable auteur de la Prière est le Père Jégo. D'ailleurs, Félix Jégo nous donne presque la clé, lorsqu'il écrit, en parlant de son frère:
- "Cette humilité, cette charité sans borne, excessive même, ne se traduit-elle pas dans cette prière qu'il fit écrire par un de ses camarades parachutistes, mort pour la France, plus tard, dans le désert de Libye". Suit le texte que nous connaissons tous...

Appelé le 5 avril 1935 à remplir ses obligations militaires, libéré en octobre 1936, Marcel Jégo est mobilisé avec tout le monde en 1939.
L’armistice de 1940, le retrouvera Sergent-chef et le rendra à sa Bretagne natale.

Il fallait mal le connaître pour penser qu’il allait demeurer « en dehors du coup ».Il entre dans la Résistance et devient bientôt Chef de secteur avec le grade de Sous-lieutenant puis de Lieutenant.

En 1942, le capitaine Jean-Marie Bayard, jeune prêtre, chef de la Résistance du front de Quimper, distribue des médailles à l'effigie de Saint-Michel pour servir de reconnaissance à certains agents français infiltrés au travers des lignes ennemies. « C'est aussi de part et d'autre du célèbre archange, en guetteur au-dessus de notre patrie que furent largués des milliers de parachutistes pour aller livrer la bataille de France. »

Démobilisé en 1945, le Capitaine Paul-Marie Bayard (son nom de Guerre) ne juge pas sa mission terminée avec la libération du territoire national. Ayant partagé les joies et les peines de tant de compagnons d’armes : il cherche tout naturellement où il va pouvoir continuer d’exercer son apostolat avec le plus de fruit…et c’est tout naturellement vers les parachutistes qu’il porte son désir de servir Dieu et la France.

Rengagé comme aumônier militaire à la 25 e division parachutiste, le capitaine Jean-Marie Bayard a repris ensuite son véritable nom : le père Jégo. Il est affecté au 3éme Bataillon du 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes.

L’Indochine va le voir à différentes reprises à partir de 1947 et c’est dés cet instant qu’il va faire connaissance d’un très grand nombre d’entre eux.
Quittant le 1er Régiment, il devient Aumônier des Troupes Aéroportées. A ce titre, il va courir inlassablement d’un Corps à l’autre, qu’il porte béret rouge, bleu ou vert.
Ayant appris à connaître son monde, il n’a pas laissé faire le hasard pour se voir affecté à la Demi-brigade Coloniale de Commandos Parachutistes à Vannes, du moins nous l’espérons ainsi, afin d’être fier de son choix. C’était le 1er avril 1953.
A partir de ce jour, il ne les quittera plus, abandonnant sa chère Bretagne pour suivre la Demi-brigade dans le Sud-ouest. Des deux garnisons : Bayonne et Mont –de- Marsan, est cette dernière qui l’attire, car c’est là qu’il estime être le plus utile au moment où jeunes engagés et appelés un peu dépaysés ont le plus besoin de réconfort moral et spirituel.

Il se donne avec tout son cœur généreux et son immense dévouement à cette Brigade pour laquelle il s’est dépensé sans compter, aidant et secourant tous ceux qui avaient besoin de lui.

Mouillé par sa trop grande amitié qui le liait aux officiers parachutistes et légionnaires, "putschistes" ou pas, il a été honteusement rayé des contrôles le 28 janvier 1961, sans retraite, car ne totalisant pas quinze ans de services. C'était sans compter avec ses années de résistance, ou, sous le pseudonyme de "capitaine Bayard", il gagne une citation, à l'ordre de la division, s'ajoutant à celle à l'ordre de la brigade, gagnée en 1940, dans les rangs du 117e RI.


Le 22 décembre 1946, dans la cathédrale de Bône, avant l'embarquement des unités paras pour l'Indochine, il prononça son premier grand sermon dans lequel il évoque longuement Saint-Michel, protecteur des parachutistes. « À partir de cette date, on commémorera chaque année la Saint-Michel dans toutes les troupes aéroportées, qu'elles soient stationnées en France métropolitaine, dans les territoires et départements d'Outre-mer, ou ailleurs dans le monde. »Sur la grève le 29 septembre 1951, elle revêt une ampleur particulière. Plusieurs centaines de parachutistes sont larguées sur la grève du Mont Saint-Michel, comme concrétisation de cette date symbolique. « Nous, les anciens parachutistes du 9e RCP, nous manifestons notre devoir de mémoire en l'honneur des combattants de l'ensemble des conflits et plus particulièrement envers deux de la troisième génération du feu, qui payèrent de leur vie leur attachement à notre démocratie et à ses valeurs. »


Les militaires sont attachés à leurs traditions, et notamment à leurs fêtes. Ils y voient à juste titre un moyen pour favoriser la cohésion des unités. Certaines de ces fêtes célèbrent le souvenir des vertus militaires illustrées dans des combats héroïques (Camerone, Bazeilles, Sidi Brahim...). La plupart célèbrent la mémoire du saint patron propre à chaque arme ou division d'arme.
Ces saints patrons, dont la désignation officielle est souvent récente (postérieure à la deuxième guerre mondiale), peuvent aussi avoir été choisis parmi les patrons de confréries ou de métiers proches de telle ou telle spécialité militaire.
Le plus souvent, la célébration de ces saints reste très vivante, y compris dans sa dimension principalement religieuse. Parfois, la multiplicité des parrainages a pu nuire au culte de l'un et l'autre de ces saints protecteurs. Parfois aussi, la fête profane a pris le pas sur la dimension religieuse et, à ce titre, s'enracine dans des traditions populaires anciennes.
En connaissant mieux ces saints patrons, on sera d'autant plus enclins à les fêter dignement et à s'appuyer sur leur intercession en notre faveur auprès de Dieu

_________________
Le courage ne se contrefait pas, c’est une vertu qui échappe à l’hypocrisie.
Napoléon Bonaparte

Légionnaire un jour,Légionnaire toujours.



Auteur Message
Publicité




MessagePosté le: Mar 21 Juil 2015, 15:54    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Auteur Message
Jean-Pierre Guilley
Modérateur
Modérateur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2009
Messages: 4 875
Localisation: Ville d'Avray
Masculin Balance (23sep-22oct) 馬 Cheval
N° de brevet:: 202.539

MessagePosté le: Mer 22 Juil 2015, 10:57    Sujet du message: Père Marcel Jégo Répondre en citant
Sa prise de position à été tout à son honneur, je salue sa mémoire.
_________________
Vaincre ou Mourir
Du Ciel au Combat
http://indochinefrancaise.xooit.com/portal.php


Visiter le site web du posteur

Auteur Message
Barbake
Membres actifs
Membres actifs


Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2014
Messages: 306
Localisation: 64
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 狗 Chien

MessagePosté le: Jeu 6 Aoû 2015, 15:10    Sujet du message: Père Marcel Jégo Répondre en citant
Merci.


Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:10    Sujet du message: Père Marcel Jégo

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Commandos et Parachutistes Index du Forum » Les Aumoniers militaire catholiques et protestants.

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
Colosseum by Scott Stubblefield