FAQ .: Rechercher .: Membres .: Groupes .:  S’enregistrer .:  Profil .: Se connecter pour vérifier ses messages privés .: Connexion 
Le 24 janvier 1960

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Commandos et Parachutistes Index du Forum » Objectif du forum " Commandos & Parachutistes " » Entretenir la Mémoire de nos armes. » Mémoires de ce jour.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jean-Pierre Guilley
Modérateur
Modérateur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2009
Messages: 4 867
Localisation: Ville d'Avray
Masculin Balance (23sep-22oct) 馬 Cheval
N° de brevet:: 202.539

MessagePosté le: Sam 24 Jan 2015, 09:41    Sujet du message: Le 24 janvier 1960 Répondre en citant


La semaine des barricades désigne les journées insurrectionnelles qui se sont déroulées du 24 janvier au 1er février 1960 à Alger durant la Guerre d'Algérie (1954-1962).

Son instigateur Pierre Lagaillarde (28 ans) député d'Alger (et ex-parachutiste) ainsi que ses acolytes Joseph Ortiz (47 ans), patron du bar algérois le Forum, et Robert Martel (42 ans), agriculteur de la Mitidja, organisent une manifestation au cours de laquelle une partie de la population algérienne d'origine européenne et musulmane manifeste son mécontentement face à la mutation en métropole du général Massu, le 19 janvier 1960, sur décision du président Charles de Gaulle. Des barricades sont dressées rue Michelet et rue Charles Péguy.

_________________
Vaincre ou Mourir
Du Ciel au Combat
http://indochinefrancaise.xooit.com/portal.php


Visiter le site web du posteur

Auteur Message
Publicité




MessagePosté le: Sam 24 Jan 2015, 09:41    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Auteur Message
Jean-Pierre Guilley
Modérateur
Modérateur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2009
Messages: 4 867
Localisation: Ville d'Avray
Masculin Balance (23sep-22oct) 馬 Cheval
N° de brevet:: 202.539

MessagePosté le: Sam 24 Jan 2015, 09:46    Sujet du message: Le 24 janvier 1960 Répondre en citant


Lors de son discours du 16 septembre 1959, le général de Gaulle évoque le « droit des Algériens à l'autodétermination » et propose trois solutions : sécession, francisation ou association. Qu'une solution autre que française soit envisagée au conflit qui dure depuis 5 ans est jugé inacceptable aussi bien par la population française d'Algérie, que par beaucoup de militaires.

Les membres les plus activistes partisans de l'Algérie française, tels Joseph Ortiz, Jean-Jacques Susini, ou le député Pierre Lagaillarde préparent l'organisation d'une nouvelle journée ayant pour but de s'emparer des bâtiments publics avec l'aide de militaires, et de créer un nouveau mouvement insurrectionnel. Ils ne pardonnent pas à de Gaulle d'avoir retourné à son profit les événements du 13 mai 1958 qui avaient conduit à la chute de la IVe République.

Le 18 janvier 1960 lors d'une entrevue accordée à Hans Ulrich Kempski, journaliste au quotidien ouest-allemand Süddeutsche Zeitung, le général parachutiste Massu, « héros local » de la Bataille d'Alger (1957) et du Putsch d'Alger (1958), a commis une enfreinte envers le devoir de réserve lié à sa profession, ce qui lui a valu son départ d'Algérie.

Les circonstances de cette mutation sont directement liées à un passage équivoque paru dans le journal allemand où l'officier émet son scepticisme quant à la conduite des affaires algériennes par l'Élysée : « De Gaulle était le seul homme à notre disposition. Peut-être l'armée a-t-elle fait une erreur ». Bien que Massu ait toujours contesté avoir tenu de tels propos, l'article est paru dans la presse internationale et Paris a mis en doute sa loyauté ce qui a entraîné son rapatriement immédiat en métropole.
La manifestation débute à Alger le 24 janvier, mais il s'avère que les membres de l'armée française ne s'associeront pas à un mouvement insurrectionnel.
Le Général Challe prévient les insurgés qu'il fera tirer si la Délégation générale (ex Gouvernement Général) est investie. Joseph Ortiz décide alors de se replier dans le bâtiment de la Compagnie algérienne, au balcon duquel il prononce un discours de ralliement à la population « L'Algérie doit choisir, être française ou mourir ». Il fait dresser des barricades autour, gardées par des hommes en armes, membres de son mouvement, le Front national français, ou bien des unités territoriales, réservistes participant par roulement au maintien de l'ordre. Pierre Lagaillarde fait de même à l'Université, quartier des facultés, où il établit son poste de commandement surnommé « Alcazar » (voir Commando Alcazar).

Vers 17 heures, le général Coste donne l'ordre au colonel Debrosse de marcher jusqu'à la poste et dégager le plateau des Glières. Les gendarmes, casqués et munis d'armes non approvisionnées, une fois arrivés rue Pasteur sont attaqués par des manifestants avec des planches cloutées, une grenade explose et à 18h12 un coup de feu éclate et déclenche la fusillade. On tire de partout, des pneus chargés d'explosifs sont lancés contre les gendarmes. Debrosse à cinq reprises ordonne sans succès le cessez-le-feu. Une voix hurle d'un immeuble « Arrêtez le feu ! nous nous tirons les uns sur les autres ». Le tir cesse avec l'arrivée des paras du 1er REP du colonel Dufour, acclamés par la foule. Les gendarmes sont évacués avec difficulté, quelques-uns d'entre eux sont lynchés.
La fusillade dure vingt minutes mais le bilan est lourd : 14 gendarmes et 8 manifestants sont tués et on dénombre environ 150 blessés.

_________________
Vaincre ou Mourir
Du Ciel au Combat
http://indochinefrancaise.xooit.com/portal.php


Visiter le site web du posteur

Auteur Message
charly71
Membres actifs
Membres actifs


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2009
Messages: 3 091
Localisation: Bourgogne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
N° de brevet:: 129.965

MessagePosté le: Sam 24 Jan 2015, 11:32    Sujet du message: Le 24 janvier 1960 Répondre en citant
... et pour les + "jeunes" d'entre nous, on connait la suite....
... et le résultat 55 ans après !
_________________
2ème RPC/RPIMA


MSN

Auteur Message
Jean-Charles FOUQUET
Modérateur
Modérateur


Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2009
Messages: 4 650
Localisation: PRADES
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
N° de brevet:: 215146

MessagePosté le: Sam 24 Jan 2015, 17:48    Sujet du message: Le 24 janvier 1960 Répondre en citant
En regardant ces photos et en lisant ton texte,Jean-Pierre,tu m'as projeté loin en arrière...Mon frère aîné était sur les barricades, alors que moi-même étais à la Faculté de Médecine...
_________________
Le courage ne se contrefait pas, c’est une vertu qui échappe à l’hypocrisie.
Napoléon Bonaparte

Légionnaire un jour,Légionnaire toujours.



Auteur Message
Jacques bindocci
Membres actifs
Membres actifs


Hors ligne

Inscrit le: 19 Aoû 2012
Messages: 2 967
Localisation: alpes maritimes
Masculin Balance (23sep-22oct) 鷄 Coq
N° de brevet:: 310048

MessagePosté le: Sam 24 Jan 2015, 21:36    Sujet du message: Le 24 janvier 1960 Répondre en citant
Okay   bien recu !!
_________________
qui ose vaincra ! 9 RCP / BOMAP QUE ST MICHEL VEILLE ET PROTEGE CES PARACHUTISTES .CROIRE ET AGIR!!!!!



Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:50    Sujet du message: Le 24 janvier 1960

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Commandos et Parachutistes Index du Forum » Mémoires de ce jour.

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
Colosseum by Scott Stubblefield