FAQ .: Rechercher .: Membres .: Groupes .:  S’enregistrer .:  Profil .: Se connecter pour vérifier ses messages privés .: Connexion 
Les enjeux de la bataille de Kobané.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Commandos et Parachutistes Index du Forum » Objectif du forum " Commandos & Parachutistes " » Le monde en guerre.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jean-Pierre Guilley
Modérateur
Modérateur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2009
Messages: 4 875
Localisation: Ville d'Avray
Masculin Balance (23sep-22oct) 馬 Cheval
N° de brevet:: 202.539

MessagePosté le: Dim 19 Oct 2014, 16:21    Sujet du message: Les enjeux de la bataille de Kobané. Répondre en citant


Troisième ville kurde de Syrie, Kobané est située à seulement quelques kilomètres de la frontière avec la Turquie. Depuis le 16 septembre, elle résiste aux assauts lancés par les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh).

1- Pourquoi l’EI veut-il s’emparer de Kobané?

Pour l’EI, Kobané est un objectif majeur dans la mesure où sa prise lui donnerait plusieurs avantages non négligeables. Le premier lui permettrait de sécuriser l’axe routier reliant Raqqa (son bastion) à Alep. En outre, un succès lui donnerait une continuité territoriale le long de la frontière turque, ce qui lui faciliterait à la fois l’accueil de nouveaux combattants via la Turquie et la vente en contrebande du pétrole exploité dans les régions qu’il contrôle déjà. Enfin, il pourrait ensuite se concentrer sur la ville syrienne pétrolière d’Hassaké, qui est aussi un verrou stratégique entre les territoires qu’il contrôle en Syrie et en Irak.

L’assaut lancé contre Kobané par les jihadistes n’est pas le premier. En juillet, ces derniers avaient déjà repoussés par les miliciens des Unités de protection populaire (YPG), le bras armé du Parti de l’union démocratique (PYD), une formation kurde proche du Parti des travailleurs du Kurdistan turc (PKK). Là, devant la résistance qui lui est opposée et les frappes aériennes de la coalition, l’EI envoie quasiment en continu des renforts en hommes, munitions et équipements.

2- La perte de Kobané compromettrait un éventuel Kurdistan autonome en Syrie

Politique, le PYD est proche du PKK kurde. Et donc de son idéologie nationaliste et marxiste-léniniste. Son objectif est d’obtenir l’autonomie du Kurdistan syrien par rapport à Damas en écartant – sans ménagement – les formations politiques qui ne partagent pas ses vues. Ainsi, en novembre 2013, il a déclaré autonomes 3 cantons du nord de la Syrie : Jazira, Afrin et… Kobané. La perte de la ville porterait donc un rude coup à ce projet, ce qui ne serait pas pour déplaire à Ankara.

3- Pourquoi la Turquie laisse faire?

Il a été dit beaucoup de choses sur la passivité de la Turquie – qui a pourtant rejoint la coalition anti-EI emmenée par les États-Unis – dans cette affaire, souvent sous le coup de l’émotion. Un célèbre philosophe, qui a récemment connu un bide au théâtre, n’a-t-il pas posé la question de l’appartenance d’Ankara à l’Otan?

Le gouvernement islamo-conservateur turc a une priorité : la chute du régime de Bachar el-Assad. Aussi, il est accusé d’avoir fait preuve de bienveillance à l’égard de l’EI, la fin justifiant les moyens. Là, ses forces armées sont à portée de tir de Kobané et, pourtant, elles restent l’arme au pied. Ce qui suscite une certaine incompréhension.

À vrai dire, la couleur politique du gouvernement turc ne change rien au problème et l’on peut faire le pari que si l’armée tirait encore les ficelles à Ankara, la position turque à l’égard de Kobané aurait été la même. Pourquoi? Tout simplement parce que le PYD syrien est le frère jumeau du PKK turc, considéré comme terroriste non seulement par la Turquie mais aussi ses alliés.

Aussi, il est hors de question, pour Ankara, de voir se constituer à sa frontière une région kurde autonome, voire même indépendante, qui servirait ensuite de base arrière pour le PKK, avec lequel, pourtant, les autorités turques ont engagé un processus de paix.

Cela étant, les choses que l’on cherche à éviter à tout prix finissent souvent par arriver. En bloquant, à sa frontière, les volontaires kurdes souhaitant se battre à Kobané contre l’EI et en n’intervenant pas, Ankara prend un double risque : celui d’avoir une frontière commune avec les jihadistes et celui d’alimenter la colère des Kurdes sur son territoire (ils sont au moins 15 millions), ce qui ravivera le conflit avec le PKK que le gouvernement turc a cherché à éteindre pendant des années (et qui a fait 30.000 tués…)

_________________
Vaincre ou Mourir
Du Ciel au Combat
http://indochinefrancaise.xooit.com/portal.php


Visiter le site web du posteur

Auteur Message
Publicité




MessagePosté le: Dim 19 Oct 2014, 16:21    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Auteur Message
Jean-Pierre Guilley
Modérateur
Modérateur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2009
Messages: 4 875
Localisation: Ville d'Avray
Masculin Balance (23sep-22oct) 馬 Cheval
N° de brevet:: 202.539

MessagePosté le: Mar 21 Oct 2014, 09:02    Sujet du message: Les enjeux de la bataille de Kobané. Répondre en citant
La Turquie annonce qu’elle va autoriser les combattants kurdes d’Irak à rejoindre Kobané via son territoire.

La passivité des autorités turques au sujet des combats qui ont actuellement lieu entre les miliciens kurdes des Unités de protection populaire (YPG, bras armé du Parti de l’union démocratique, PYD) et les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh) à Kobané, dans le nord de la Syrie, reste très critiquée.

Pour Ankara, il n’est pas question d’apporter un quelconque appui à un mouvement politique kurde qui ressemble comme deux gouttes d’eau au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), une formation combattue par les forces armées turques depuis les années 1980.

En clair, le gouvernement turc ne veut pas renforcer des combattants susceptibles de se retourner contre lui. Ce qui pourrait être le cas si le Kurdistan syrien venait à devenir autonome et devenir ainsi une base arrière pour le PKK.

En revanche, aussi curieux que cela puisse paraître, Ankara entretient de bonnes relations avec la région autonome du Kurdistan irakien. Cet entente repose sur les échanges pétroliers.

En effet, pour Erbil, la Turquie offre le seul débouché vers la Méditerranée et pour l’exportation de son pétrole, via l’oléoduc arrivant au port turc de Ceyhan. Pour les autorités turques, l’or noir du Kurdistan irakien est une aubaine, dans la mesure où il lui permet de réduire sa dépendance énergétique à l’égard de la Russie et de l’Iran.

Ces bonnes relations expliquent en partie les propos tenus ce 20 octobre par Mevul Cavusoglu, le ministre turc des Affaires étrangères.

Pressée de faire quelque chose pour Kobané (« Ne pas (y) aider les combattants kurdes serait irresponsable », a répété John Kerry, le chef de la diplomatie américaine), la Turquie va aider « les forces des peshmergas (ndlr, les combattants kurdes irakiens) à franchir la frontière pour aller à Konané. Nos discussions à ce sujet continuent », a ainsi affirmé M. Cavusoglu.

« Nous coopérons pleinement avec la coalition (…) Nous voulons nous débarrasser de toutes les menaces qui pèsent sur la région », a encore ajouté le ministre turc. Pour autant, il n’est toujours pas question de livrer directement des armes aux miliciens de l’YPG, comme l’a rappelé, le 19 octobre, le président Recep Tayyip Erdogan.

La semaine passée, Ankara a lâché un peu de lest au sujet de la base d’Incirlik. Le Pentagone voudrait avoir l’autorisation de l’utiliser pour mener des raids aériens en Syrie et en Irak, ce que les autorités turques ont jusqu’à présent toujours refusé. Toutefois, ces dernières ont donné leur accord pour que cette emprise militaire puisse servir à mettre en oeuvre des drones MQ-1 Predator pour des missions de reconnaissance.

Par ailleurs, les forces américains ont largué, et cela pour la première fois, des armes et des munitions aux miliciens de l’YPG assiégés par les jihadistes à Kobané [.pdf], via 3 avions de transport C-130 Hercules. Jusqu’à présent, l’US Centcom, le commandement militaire américain pour le Moyen Orient et l’Asie centrale, avait multiplié les frappes aériennes dans les environs de la ville. Depuis la fin septembre, 135 raids y ont été effectués.

S’agissant de l’aide parachutée, l’US Centcom a indiqué les palettes larguées (27 au total) ont bien été reçues par les miliciens de l’YPG. Sauf une qui a été égarée et détruite par une frappe aérienne avant qu’elle ne tombe aux mains des jihadistes.

_________________
Vaincre ou Mourir
Du Ciel au Combat
http://indochinefrancaise.xooit.com/portal.php


Visiter le site web du posteur

Auteur Message
charly71
Membres actifs
Membres actifs


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2009
Messages: 3 104
Localisation: Bourgogne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
N° de brevet:: 129.965

MessagePosté le: Mar 21 Oct 2014, 10:29    Sujet du message: Les enjeux de la bataille de Kobané. Répondre en citant
Il faudra un jour ou l'autre que la Turquie choisisse véritablement son camp...
Merci de cette info assez complète Jean-Pierre
_________________
2ème RPC/RPIMA


MSN

Auteur Message
FUSCOAIR
Membres actifs
Membres actifs


Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2011
Messages: 2 021
Localisation: Champagne-Ardennes
Masculin Sagittaire (22nov-21déc)
N° de brevet:: AT 42x035 AA 01x35

MessagePosté le: Mar 21 Oct 2014, 11:21    Sujet du message: Les enjeux de la bataille de Kobané. Répondre en citant
explicite  Okay
_________________



Auteur Message
Jacques bindocci
Membres actifs
Membres actifs


Hors ligne

Inscrit le: 19 Aoû 2012
Messages: 2 991
Localisation: alpes maritimes
Masculin Balance (23sep-22oct) 鷄 Coq
N° de brevet:: 310048

MessagePosté le: Mar 21 Oct 2014, 13:07    Sujet du message: Les enjeux de la bataille de Kobané. Répondre en citant
mreci  jean-pierre  pour  toutes  ces explications !!
_________________
qui ose vaincra ! 9 RCP / BOMAP QUE ST MICHEL VEILLE ET PROTEGE CES PARACHUTISTES .CROIRE ET AGIR!!!!!



Auteur Message
Jean-Charles FOUQUET
Modérateur
Modérateur


Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2009
Messages: 4 707
Localisation: PRADES
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
N° de brevet:: 215146

MessagePosté le: Mar 21 Oct 2014, 15:33    Sujet du message: Les enjeux de la bataille de Kobané. Répondre en citant
charly71 a écrit:
Il faudra un jour ou l'autre que la Turquie choisisse véritablement son camp...


Il ne faut pas oublier que la Turquie est musulmane. Elle était profondément laïque comme l'avait voulu le fondateur de la République Atatürk, mais depuis que le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, au pouvoir depuis le 11 mars 2003, est à la tête d’un gouvernement dit islamiste modéré démocratiquement élu, il semble que la société turque s'oriente de plus en plus vers un islamisme pointilleux.
La Turquie aura de ce fait bien du mal à choisir son camp....
_________________
Le courage ne se contrefait pas, c’est une vertu qui échappe à l’hypocrisie.
Napoléon Bonaparte

Légionnaire un jour,Légionnaire toujours.



Auteur Message
charly71
Membres actifs
Membres actifs


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2009
Messages: 3 104
Localisation: Bourgogne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat
N° de brevet:: 129.965

MessagePosté le: Mar 21 Oct 2014, 15:51    Sujet du message: Les enjeux de la bataille de Kobané. Répondre en citant
Jean-Charles FOUQUET a écrit:
charly71 a écrit:
Il faudra un jour ou l'autre que la Turquie choisisse véritablement son camp...




Il ne faut pas oublier que la Turquie est musulmane. Elle était profondément laïque comme l'avait voulu le fondateur de la République Atatürk, mais depuis que le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, au pouvoir depuis le 11 mars 2003, est à la tête d’un gouvernement dit islamiste modéré démocratiquement élu, il semble que la société turque s'oriente de plus en plus vers un islamisme pointilleux.
La Turquie aura de ce fait bien du mal à choisir son camp....


... et certains voudrait qu'elle rentre dans le giron de l'Europe !
_________________
2ème RPC/RPIMA


MSN

Auteur Message
jacky alaux
Membres actifs
Membres actifs


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 670
Localisation: canada
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 牛 Buffle
N° de brevet:: 137282

MessagePosté le: Mar 21 Oct 2014, 21:56    Sujet du message: Les enjeux de la bataille de Kobané. Répondre en citant
En effet Jean-Charles... Depuis Atatürk la Turquie à bien changer. Il est loin le temps ou le voile islamique était interdit dans ce pays. Aujourd'hui l'islam se radicalise de plus en plus, encore une nouvelle menace pour l'Europe si proche et si perméable... 


Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:12    Sujet du message: Les enjeux de la bataille de Kobané.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Commandos et Parachutistes Index du Forum » Le monde en guerre.

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
Colosseum by Scott Stubblefield