FAQ .: Rechercher .: Membres .: Groupes .:  S’enregistrer .:  Profil .: Se connecter pour vérifier ses messages privés .: Connexion 
Le général Edgard de Larminat

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Commandos et Parachutistes Index du Forum » Histoire de la La 1re Armée Française » Rhin et Danube. » Combattants de la 1ère Armée" Rhin & Danube".
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jean-Pierre Guilley
Modérateur
Modérateur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2009
Messages: 4 879
Localisation: Ville d'Avray
Masculin Balance (23sep-22oct) 馬 Cheval
N° de brevet:: 202.539

MessagePosté le: Lun 20 Jan 2014, 14:29    Sujet du message: Le général Edgard de Larminat Répondre en citant

Edgard de Larminat, né le 29 novembre 1895 à Alès (Gard) et mort le 1er juillet 1962 à Paris, est un général français, qui combattit lors des deux guerres mondiales. Compagnon de la Libération, il est l'un des premiers militaires français à rejoindre les forces françaises libres en 1940.
Commandant la 1ère DFL.


Première Guerre mondiale.

Engagé comme simple soldat au 27e RI, il est détaché au 134e RI, où il suit les cours spéciaux des élèves de Saint-Cyr.
Puis, affecté au 321e RI, il est promu aspirant en août 1915 et sous-lieutenant en décembre suivant.

Blessé au fort de Vaux à Verdun, en juin 1916, il refuse de se faire évacuer.
Élevé au grade de lieutenant en décembre 1916 et de capitaine en septembre 1917, il est gazé en mars 1918 et blessé en juin suivant.

Larminat termine cette guerre avec quatre citations, la Légion d'honneur et le grade de capitaine. Il a 23 ans.


Deuxième Guerre mondiale.

En mars 1940, il est promu colonel, alors qu'il est chef d’état-major du général commandant les troupes du Levant.
En mai 1940, il est nommé chef d'état-major du général commandant le théâtre d'opérations du Moyen-Orient.

En juin, refusant la défaite, il diffuse des ordres pour créer une force de volontaires destinée à rejoindre les Britanniques, ce qui lui vaut d’être arrêté et emprisonné à Damas. Il s’évade rapidement et rejoint les Forces françaises libres (FFL) en Palestine.

En août 1940, il contribue au ralliement du Moyen-Congo à la France libre. Nommé gouverneur général de l'AEF puis membre du Conseil de Défense de l'Empire, Haut-Commissaire, il est nommé au grade de général de brigade en juillet 1941.
De son côté, le régime de Vichy le condamne à mort par contumace.

Le 18 février 1941, il publie la Position des Français libres vis-à-vis des problèmes nationaux.

Il organise des bataillons africains des FFL formant la 1re division française libre et la Colonne Leclerc.

En décembre 1941, il est nommé adjoint du général Catroux, commandant en chef au Levant, et prend le commandement des 1re et 2e Brigades FFL pendant la campagne de Libye où il organise la défense de Bir Hakeim.
En juillet 1942, il subit un grave accident de voiture en Égypte.

Promu au grade de général de division en septembre 1942, il prend le commandement de la 1re DFL en janvier 1943 et se rend en Tunisie.
En juin 1943, il devient chef d'état-major général des FFL.

Il rejoint le Corps expéditionnaire français du général Juin où il commande le 2e corps d'armée. Là, son sens tactique et son esprit de décision lors des combats contre les Allemands dans la région de Viterbo lui valent une nouvelle citation en juin 1944.
En août 1944, il participe au débarquement en Provence avec la 1re armée comme commandant du même corps d'armée.

En octobre 1944, il est nommé à la tête du front de l'Atlantique et chargé de réduire la résistance allemande de l'Atlantique notamment de Lorient, La Rochelle, Rochefort et Royan-Pointe de Grave.
Pendant l'hiver 1944-1945, il réorganise les FFI en cinq divisions d'infanterie. Ainsi, en avril 1945, il prend toutes les positions allemandes de la Gironde et libère le port de Bordeaux. Après la capitulation de l'Allemagne, il prend possession de La Rochelle, Saint-Nazaire et Lorient.

En juin 1962, le général de Gaulle le nomme président de la Cour militaire de justice chargée de juger les participants au putsch d'Alger d'avril 1961. Il découvre quelques jours plus tard qu'il est atteint de la maladie d'Alzheimer. Selon le site de l'Ordre de la Libération, « Craignant de ne pouvoir, physiquement et moralement, mener à bien cette dernière mission, le général de Larminat met fin à ses jours, le 1er juillet 1962 à Paris » ; certains (dont son parent Jean-Marie de Larminat) avancent que la raison de son suicide aurait été son refus de juger les putschistes. Il est en fait presque certain que la nouvelle de sa maladie l'avait profondément troublé en ce qu'elle le rendait incapable de s'acquitter de la tâche que le général de Gaulle lui avait fixée et qu'il ne voyait aucun autre moyen de résoudre ce dilemme que de se donner la mort.


_________________
Vaincre ou Mourir
Du Ciel au Combat
http://indochinefrancaise.xooit.com/portal.php

Visiter le site web du posteur

Auteur Message
Publicité




MessagePosté le: Lun 20 Jan 2014, 14:29    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Auteur Message
Jean-Charles FOUQUET
Modérateur
Modérateur


Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2009
Messages: 4 722
Localisation: PRADES
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
N° de brevet:: 215146

MessagePosté le: Lun 20 Jan 2014, 15:22    Sujet du message: Le général Edgard de Larminat Répondre en citant
 En effet la raison de son suicide avait été son refus de juger les putschistes, car il connaissait bon nombre des officiers qui avaient participé aux "événements"...
_________________
Le courage ne se contrefait pas, c’est une vertu qui échappe à l’hypocrisie.
Napoléon Bonaparte

Légionnaire un jour,Légionnaire toujours.



Auteur Message
jacky alaux
Membres actifs
Membres actifs


Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 670
Localisation: canada
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 牛 Buffle
N° de brevet:: 137282

MessagePosté le: Lun 20 Jan 2014, 15:53    Sujet du message: Le général Edgard de Larminat Répondre en citant
Triste fin.


Auteur Message
Contenu Sponsorisé




MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:30    Sujet du message: Le général Edgard de Larminat

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Commandos et Parachutistes Index du Forum » Combattants de la 1ère Armée" Rhin & Danube".

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
Colosseum by Scott Stubblefield