FAQ .: Rechercher .: Membres .: Groupes .:  S’enregistrer .:  Profil .: Se connecter pour vérifier ses messages privés .: Connexion 
Le régiment d'infanterie coloniale du Maroc.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Commandos et Parachutistes Index du Forum » Histoire de la La 1re Armée Française » Rhin et Danube. » La 9e Division d'Infanterie Coloniale . » Régiment d'Infanterie Coloniale du Maroc
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jean-Pierre Guilley
Modérateur
Modérateur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2009
Messages: 4 872
Localisation: Ville d'Avray
Masculin Balance (23sep-22oct) 馬 Cheval
N° de brevet:: 202.539

MessagePosté le: Sam 11 Jan 2014, 14:57    Sujet du message: Le régiment d'infanterie coloniale du Maroc. Répondre en citant


Le régiment d'infanterie coloniale du Maroc.

Seconde Guerre mondiale.

En Charente le 23 juin 1940, le RICM combattait encore à La Hayes-Descartes le 24 juin.
Commandé par le colonel Avre, le régiment combattait depuis dix jours et avait perdu beaucoup d'hommes lorsqu'il se trouva à la hauteur de Civray au sud de l'Esvre, petit affluent de la Creuse. Deux petits détachements, commandés par le lieutenant Stevenson, officier des transmissions, et le capitaine Alfred Loudes (Saint-Cyr promotion Bayard), adjoint au colonel, manœuvrèrent pour défendre le poste de commandement et réussirent à s'emparer de plusieurs engins ennemis. Ces combats lui ont couté 600 tués, blessés ou disparus durant les combats d'Amboise.

Pendant la période d'armistice, en zone libre, le 2e RIC stationne à Perpignan et le 21e RIC à Fréjus, Toulon et Marseille.
Le RICM fut reconstitué en Afrique du Nord, ainsi que le 43e RIC.

Printemps 1943, la 9e DIC fut mise au point par le général Blaizot et son régiment de reconnaissance fut le fameux RICM de Rabat, lorsque fin avril elle embarqua pour la Corse. C'était une formation solide qui allait entrer en lice.
Le 17 juin 1944, elle partit à la conquête de l'île d'Elbe et ce coup d'essai fut concluant. Deux mois plus tard, c'était le débarquement de Provence à la Nartelle, la chute de Toulon, puis le regroupement à Vierzon.

Le RICM est le premier à atteindre le Rhin, l'aspirant Delayen trempe le fanion de son escadron à Rosenau le 20 novembre 1944.
Fin novembre, le RICM monte à Mulhouse.
La 9e DIC s'empare de près de deux cents villes ou villages, parcourant environ trois cents kilomètres, anéantissant cinq divisions allemandes.

La campagne de la libération coûte au RICM 54 marsouins (dont 2 officiers), 143 blessés (dont 6 officiers).

Deux citations à l'ordre de l'armée viennent alourdir la cravate de son drapeau.

Une décoration américaine, la Distinguished Unit lui est décernée avec le droit au port permanent pour l'excellence de son comportement lors des combats dans la trouée de Belfort, Mulhouse, et Seppois-le-Bas.

Chefs de corps:

Colonel Avre : 1940
Colonel Panis : 1940
Colonel Lupy : 1940-1941
Lieutenant-colonel Kieffer : 1941-1942
Lieutenant-colonel Magnan : 1942
Lieutenant-colonel Hebpeard : 1942
Colonel Thiabaud : 1942-1943
Colonel Le Puloch : 1943-1945

_________________
Vaincre ou Mourir
Du Ciel au Combat
http://indochinefrancaise.xooit.com/portal.php


Visiter le site web du posteur

Auteur Message
Publicité




MessagePosté le: Sam 11 Jan 2014, 14:57    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Commandos et Parachutistes Index du Forum » Régiment d'Infanterie Coloniale du Maroc

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
Colosseum by Scott Stubblefield